Au revoir....

Adeus amigo


Plaque Bernard

Le Père Bernard Rivière nous a quitté le 10 décembre 2013.

Il avait consacré 25 ans de sa retraite à Sousa Mendes dont il avait réalisé le site SousaMendes.com, site aujourd'hui détruit et dont le contenu a pu être récupéré et restitué sur ce site.



Aristides de Sousa Mendes

Bordeaux lui a rendu hommage...

...et continue de faire mémoire !

En effet c'est à Bordeaux en juin 1940, qu'Aristides de Sousa Mendes était Consul Général du Portugal. Chassés par l’invasion allemande, des milliers de réfugiés de toute l’Europe fuyaient vers le Sud...dans l’espoir d’embarquer Outre-Atlantique.

Commença alors ce 17 Juin 1940, "la plus grande action de sauvetage menée par une seule personne pendant l’Holocauste", selon Yehuda Bauer, historien de l'holocauste: trente mille personnes dont dix mille juifs, purent en effet, échapper à la barbarie nazie... grâce à Aristides de Sousa Mendes.

Le dimanche 29 Mai 1994,
après avoir inauguré le buste de la esplanade Charles De Gaulles, devant la porte de l'ancien Consulat de Bordeaux,


Mario Soares présente la plaque, pour mémoire garder...en présence des bordelais,
de la Communauté Juive de la Région, et de la Communauté portugaise. Le 11 Mai 2005, au Palais de l' UNESCO à Paris, hommage lui a été rendu, en présence des représentants diplomatiques du Monde entier.

. . . Mais comment imaginer que Aristides de Sousa Mendes ait pu sauver 30.000 personnes en quelques jours ?

Comment expliquer que les bordelais aient du attendre 50 ans, pour avoir connaissance de cet acte d'héroïsme qui honore leur cité.

Question sans réponse si nous n'avons pas présent à l'esprit:

- la rapidité foudroyante avec laquelle la Whermacht a envahi l'Europe,
- la terreur qui s'empara de ces 2 millions de personnes qui ne font que passer par Bordeaux, pour gagner le monde libre, les uns embarquant pour l'Angleterre, les autres espérant traverser l'Espagne et le Portugal, et de là chercher refuge à travers le monde...

- Le 12 Mars 1938, l'Anschluss. Hitler envahit l' Autriche, puis le 23 Août 1939, c'est le tour de la Pologne. Pour mettre un terme à ses ambitions et honorer leurs engagements, l'Angleterre et la France déclarent la guerre, à l'Allemagne..! Mais ce 10 Mai 40, les armées d'Hitler envahissent les Pays-Bas, la Belgique et le Luxembourg. C'est la "guerre éclair'. La Belgique appelle au secours, France et Angleterre envoient leurs unités les mieux équipées...

Mais le front est rompu, la Hollande capitule le 15, la Belgique le 28 Mai. Les 45 divisions coupées de leur arrière, sont évacuées vers l'Angleterre. L'évacuation s' achève le 3 Juin...


- Le Commandement profite de ce répit, pour organiser une nouvelle ligne de défense, le temps manque, le 14 juin la Wehermacht arrive à Paris, la Luftwaffe occupe le ciel.

On estime à 8 à 10 millions, le nombre de ceux qui, par peur de voir transformer leur pays en champ de bataille, ont quitté leurs villes et villages... ils encombrent les routes... Les campagnes se vident, les parisiens rejoignent les belges, les hollandais et tous ceux d'Europe Centrale qui avaient déjà cherché refuge dans ces pays.

Tous les moyens de transports sont utilisés pour cet exode: autos, camions, vélos, voitures à cheval, souvent à pieds pour ceux qui n'ont pas réussi à trouver un train...

Imaginez Bordeaux, où il est devenu impossible de circuler...qui peut se souvenir...qui peut imaginer ?

 

Mais comment imaginer que ce père de 12 enfants, en plein accord avec son épouse, ait été capable de refuser un visa à ces multitudes qui fuyaient la mort... au risque d'y sacrifier son bonheur, le bonheur de TOUS les siens, pour LES SAUVER TOUS ? 

Vous pouvez cliquer ici pour le plan du Site